Les herbiers

 
   Au XVIIIe siècle, les herbiers apportaient un aperçu de la flore, qu'elle soit locale ou exotique. Les plantes, bien que séchées, servaient en effet de référence et permettaient de recenser les nouvelles espèces. Ces herbiers constituaient de ce fait un support scientifique de choix. 
 
   Aujourd'hui, leur intérêt n'est pas moindre puisqu'ils sont des témoins de la biodiversité du passé et permettent de retracer l'histoire évolutive des espèces (évolution de l'aire de répartition et de l'abondance). 
 

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d’audiences.