La classification résumée en plates-bandes

 
   Ce jardin historique du XVIIe siècle est le précurseur du Jardin Botanique de la Bastide. Les plantes sont classées traditionnellement par famille, selon le système de base de A. Engler1 souvent modifié par la suite, en fonction des opportunités de place libre.
   Cependant aujourd'hui, même si les plantes ne sont pas rangées dans l'ordre de l'évolution, la nomenclature et les familles suivent le principe de l'APG III (Angiosperm Phylogeny Group). Cette méthode, basée sur la biologie moléculaire, fut proposée en 1998 par un groupe de chercheurs qui ont établi cette classification à partir de l’étude de trois gènes différents. Elle permet de mettre en évidence les liens de parenté (ou phylogénie) entre les espèces, qu’elles soient actuelles ou éteintes. Plusieurs versions de cette classification se sont succédées. Depuis 2009, l’APG III est utilisée. 
 
   Le Jardin Botanique du Jardin Public présente 209 plates-bandes. En 2014, 1 409 individus y étaient enregistrés, répartis en : 
  • 154 familles ; 
  • 662 genres ; 
  • 1 212 espèces. 
 
1A.Engler : botaniste allemand (1844-1930).
Les plates-bandes du Jardin Botanique du Jardin Public

Les plates-bandes du Jardin Botanique du Jardin Public

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d’audiences.