Voyage agricole, botanique et pittoresque[...]

Jean Florimond Boudon de Saint-Amans (1748-1831)

Jean Florimond Boudon de Saint-Amans (1748-1831) est un historien et naturaliste français, plus particulièrement intéressé par la botanique. Originaire d'Agen, il passe sa jeunesse aux Antilles pour revenir s'installer définitivement à son retour dans sa ville natale. Après la Révolution, il y devient professeur de sciences naturelles à l'Ecole centrale du Lot-et-Garonne, comme le fut aussi son confrère François de Paule de Latapie (1739-1823) ici à Bordeaux. 

Botaniste linnéen, il publie plusieurs travaux reconnus dont, entre autres, sa Flore agenaise (1821) et ce Voyage agricole, botanique et pittoresque...que la bibliothèque du Jardin botanique conserve dans son édition de 1818, ce texte fut en effet initialement publié dans les Annales des voyages (T. XVIII, 1812). Cette édition de 1818 est, en comparaison, augmentée d'une lettre (elle aussi initialement publiée à part) et d'un catalogue de plantes. 

Notre ouvrage se présente donc en 3 parties : 

  • Pour commencer, la plus importante : le récit de ce voyage qui démarre à Agen, se poursuit dans les Landes et se termine à Bordeaux. On y découvre avec l'auteur toutes les plantes sur lesquelles il va s'arrêter au gré de ses herborisations mais aussi l'histoire d'un quotidien. Le quotidien d'une région alors inconnue et mal aimée de l'élite savante. L'auteur écrit ainsi : « Si, […] on se faisoit une idée avantageuse de l'intelligence des habitans de ces contrées [...] on seroit dans une grande erreur. […] Une seule qualité peut-être les recommande, c'est leur attachement pour la stérile et triste contrée qui les a vu naître. » Il est alors fantasque pour le lecteur contemporain que nous sommes de découvrir ainsi les Landes comme s'il s'agissait d'une contrée « lointaine et hostile » au même titre que la découverte de la Laponie par Carl von Linné (1707-1778) dans la première moitié du XVIIIe siècle. 

  • la deuxième partie est une lettre à Conrad Malte Brun (1775-1826), géographe français et fondateur des Annales des voyages au sujet de l'origine des Boïens. On y retrouve l'esprit des Lumières où les savants discutent et débattent de leurs recherches. 

  • Pour finir, le catalogue des plantes les plus remarquables observées dans le cours du voyage précédent. L'auteur suit dans son catalogue l'itinéraire botanique de son voyage. Il utilise la nomenclature binominale de Carl von Linné. Particulièrement intéressant pour retracer l'histoire de la végétation des Landes, l'auteur donne pour chaque plante des indications de rareté ou non avec plusieurs degrés de précision : « fort rare, très rare, rare »  et à l'inverse, « fort commune, très commune, commune ». 

 

Envie d'aller plus loin ? 

Retrouvez l'exemplaire numérisé de la Bibliothèque municipale de Bordeaux sur Gallica : 

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d’audiences.